16 octobre 2017

"Managers, dirigeants, libérez-vous !". Chronique d'un livre précieux.

Martine Calligaro et Jean-Jacques Gressier nous invitent à un voyage sur le thème de la transformation. Co-auteurs du livre « Servir ou Disparaître », ils signent aujourd’hui un nouvel opus sur leur sujet de prédilection : la place de l’humain au cœur des organisations.
L'ouvrage se nomme Managers, dirigeants, libérez-vous !

De l’intérêt de se mettre au service du client et des collaborateurs, thème développé dans leur premier livre en écho à la Symétrie des Attentions*, ils passent à la nécessité d’adopter un regard neuf sur les interactions humaines au sein des entreprises, en prenant particulièrement le point de vue du dirigeant.
Pour avoir moi-même fait de multiples expériences riches d’enseignements, et pour avoir été le témoin de transformations portées par des dirigeants inspirés, il me semble que leur appel à la libération des managers est capital pour plusieurs raisons.
  1. Parce qu’il offre un point de vue panoramique sur les nombreux chemins de la transformation. En ayant soin de ne pas enfermer le lecteur dans un développement d’idées aux arguments péremptoires, un piège classique des ouvrages traitant du management, cet ouvrage nous propose des repères sur les nombreux chemins empruntés par les dirigeants pour faire évoluer leur organisation. Qu’ils soient en quête d’une nouvelle destination ou bien matures dans leur évolution, les entreprises qui illustrent ces pages sont autant d’exemples de la diversité des approches. Plutôt que de proposer un itinéraire tout tracé, dont chaque étape serait un passage obligé pour respecter une nouvelle recette infaillible du management, ce livre a l’ambition et l’humilité de rendre compte des chemins singuliers qui sont parcourus.
  2. Parce qu’il éclaire sous un angle inédit le mouvement des entreprises libérées. Ce mouvement, initié il y a maintenant près de 25 ans et porté depuis par de nombreux ouvrages, a fait naître de nombreuses expérimentations et suscite toujours des débats comme en témoigne l’échange entre Jacques Lecomte, psychologue positif, et le philosophe Vincent Cespédès dans les pages de ce livre. Martine Calligaro et Jean-Jacques Gressier se sont intéressé à ce mouvement en éclairant plus particulièrement une facette non traitée jusqu'à présent dans la littérature sur le sujet : la problématique de libération des dirigeants et la nécessité d'un travail sur soi comme levier de transformation de l'entreprise, de la relation à soi et à l'autre. 
  3. Parce qu’il est riche de preuves et de témoignages. L’écriture de cet ouvrage a été pour les auteurs l’occasion de rencontrer et d’écouter les dirigeants et les collaborateurs de 24 entreprises, témoins des changements opérés au sein de leurs organisations. Ils nous livrent dans cet ouvrage une synthèse précieuse des doutes et des certitudes, des réussites et des échecs des dirigeants. De ces rencontres sont nées des pages utiles au lecteur qui ne manquera pas de confronter ses motivations à celles des témoins de ce livre, un exercice utile pour le manager curieux et audacieux. On découvrira en outre avec intérêt que les convergences sont nombreuses entre les entreprises étudiées, et particulièrement en ce qui concerne les écueils et obstacles qui se révèlent souvent de même nature.
  4. Parce qu’il a l’ambition de nourrir les réflexions sur le management. L’objectif affiché des auteurs de cet ouvrage est de contribuer à enrichir la réflexion des dirigeants et des managers, ouvrir de nouvelles voies de création de valeur et participer à l'émergence de nouveaux modèles managériaux et organisationnels. Bousculés par des marchés en mouvement perpétuel par le fait des nouvelles technologies et des attentes des clients, affectés par les remises en cause des nouvelles générations de collaborateurs, les dirigeants traversent pour la plupart une période de doute profond sur les modèles qui leur ont été enseignés ou dont ils ont pu faire l’expérience. Ce livre leur apportera des repères pragmatiques en résonance avec leurs préoccupations quotidiennes pour devenir des « engagés authentiques », pour reprendre le qualificatif choisi par les auteurs.
  5. Parce qu’il ouvre de nouvelles voies de création de valeur. Martine Calligaro et Jean-Jacques Gressier font à nouveau la démonstration par leur production commune que de nouveaux modes de management peuvent apporter des bénéfices économiques avérés aux entreprises. J’ai pu apporter la preuve que ce que je nomme le Sens du client est une qualité requise pour une organisation toute entière, au profit de la croissance de celle-ci. De la même manière, les entreprises qui adoptent la Symétrie des attentions* vis-à-vis des collaborateurs et des clients ont des résultats sensiblement supérieurs. Mais la transformation dont parlent les auteurs est plus profonde, car elle touche les individus dans ce qui est le plus sensible : le rapport aux autres et à soi. C’est une transformation qui affecte durablement les parties prenantes de l’entreprise, en apportant chaque jour des occasions d’évolution des consciences et de progrès social. Les personnes engagées sur la voie d’une plus grande responsabilisation, encouragées par leur management, ont à cœur de faire grandir la communauté à laquelle ils appartiennent, avec une plus grande exigence et une plus forte conscience des enjeux économiques de l’entreprise.
  6. Parce qu’il touche à l’intime de l’individu. Les auteurs ont pris soin d’aller à la rencontre de dirigeants d’entreprises prêts à témoigner en toute sincérité pour cet ouvrage. Dans l’intimité des échanges, je sais que les auteurs ont pris soin de révéler les parts d’ombre des personnes rencontrées, les fondements personnels de leurs motivations d’adultes et les défis auxquels ils doivent faire face. En ce sens, ce livre est un témoignage précieux sur l’évolution des organisations de notre temps et la prise de conscience de leurs dirigeants quant à leurs responsabilités au sein du corps social. Les managers qui témoignent dans cet ouvrage ont comme point commun la conscience que leur posture façonne le corps social auquel ils appartiennent. Après la sensation de vertige qu’ils peuvent éprouver en réalisant cet état de fait, ils n’ont d’autres choix que d’adopter au quotidien une nouvelle posture faite d’exemplarité et d’ouverture sur les autres, deux thèmes essentiels largement développés dans l’ouvrage.
Le livre de Martine Calligaro et Jean-Jacques Gressier, Président de l'Académie du service est une formidable invitation à la créativité au sein des entreprises sur les sujets relatifs au management et à la posture des dirigeants, thèmes trop souvent sclérosés dans leur approche. Les auteurs ne nient pas les embûches qui jalonnent le chemin exigeant vers davantage de liberté et de responsabilité au sein des organisations. Ils n’éludent pas non plus l’inconfort des situations provoquées par ces mouvements pour les individus qui occupent des fonctions de management, amenés à réfléchir au partage des responsabilités et à la perte des attributs du pouvoir.
La lecture de ce livre provoque des bouleversements de l’ordre de l’intime, et ceux qui en tireront les leçons les plus profitables seront ceux qui auront désormais le courage de reconnaître qu’ils n’ont pas à être parfaits mais simplement résolus à être meilleurs.

Ce texte est issu de la préface du livre Managers, dirigeants, libérez-vous !
Pour le commander, je vous invite à suivre ce lien.
Comme il est de tradition sur ce blog, je vous propose de gagner un exemplaire de ce livre en laissant un commentaire à la suite de ce billet. Je tirerai au sort le gagnant le 28 octobre prochain.

La *Symétrie des attentions est une marque déposée de l'Académie du service. Retrouvez ici la video explicative.

Billet de la catégorie Livres écrit par Thierry Spencer, auteur du blog Sens du client et Directeur Associé de l'Académie du service. 

Aucun commentaire: