08 mars 2011

Journée de la femme et Sens de la cliente

J'ai décidé d'apporter aujourd'hui ma modeste contribution à la Journée de la femme 2011. Le principe semble une absurdité mais au moins, il peut obliger un certain nombre d'hommes à considérer la place de la femme, dans son milieu professionnel par exemple.
Ce qui me frappe personnellement dans les métiers du marketing, c'est qu'il n'est pas choquant dans certaines sociétés de nommer comme chef de produit pour les serviettes hygiéniques un homme, alors que le minimum voudrait qu'on veille à la parité dans une équipe qui conçoit des produits pour les femmes. L'absence de parité nuit au sens du client et souvent le Sens du client est autant le sens de la cliente (si ce n'est davantage comme vous le verrez plus loin).

Les femmes aux fourneaux des services conso ?
Dans les fonctions de responsable du service client -ou service consommateurs-, on trouve en revanche une majorité de femmes (si j'en crois mon observation des membres de l'AMARC par exemple).
Les femmes ont-elles davantage d'empathie vis-à-vis des clients que les hommes ? Ou bien la fonction est à ce point dévalorisée et sans possibilité d'évolution aux yeux des hommes dirigeants ?
Qu'en pensez-vous ?
Comme je le dis à mes propres filles, il reste du chemin à parcourir, ainsi que le montre l'étude parue à l'occasion de la Journée de la femme, réalisée par IPSOS et Auféminin.com (dont la patronne est une femme avec qui j'ai eu le plaisir de faire une conférence récemment). Ce sondage nous révèle que 26% des femmes estiment qu'il est difficile d'être une femme aujourd'hui (les hommes sont d'accord sur ce point, 24% d'entre eux pensent la même chose !). Bonne nouvelle : les femmes et les hommes pensent (pour près de 40% d'entre eux) que dans les dix dernières années les valeurs féminines ont pris plus d'importance.

Les femmes dominent encore les décisions de consommation
A propos de consommation, lorsqu'on interroge les hommes et les femmes, ils s'accordent sur le fait que les femmes arrivent à imposer leur point de vue -en cas de désaccord- sur les domaines suivants :
- l'utilité des produits de parapharmacie
- l'achat de produits d'hygiène et de beauté
- les achats de produits alimentaires
- les achats de vêtements
La parité existe sur deux sujets :
- le film à voir au cinéma
- la destination des vacances
Les hommes imposent leurs vues uniquement sur le modèle de voiture acheté.
De quoi débaptiser mon blog en Sens de la cliente !
Mais on ne peut que déplorer cet état de fait car la parité au bureau passe par la parité à la maison et son partage des tâches ménagères (dont les courses et les décisions d'achat font partie). Voir les femmes décider à ce point sur ces sujets prouve que les hommes s'y désintéressent : c'est une autre preuve d'inégalité.

Dans l'actualité du marketing et des femmes, je vous recommande la lecture du nouveau blog Womenology de AuFéminin.com dans lequel vous trouverez les résultats complets de l'étude dont je viens de citer des extraits. Notons également les opérations marketing spéciales de la Caisse d'épargne qui édite une carte,  Franprix, Bourjois et la Mutuelle des motards qui font des opération pour l'occasion, l'Occitane qui commercialise un savon et ETAM un foulard pour une ONG.

Vous pouvez aussi lire les huit dernières interviews de femmes qui travaillent dans le domaine du marketing client, et dont la photo illustre ce billet (dans l'ordre de gauche à droite en commençant par le haut). Elles ont toutes répondu au questionnaire du Sens du client :


Si vous connaissez d'autres femmes susceptibles de répondre à mon questionnaire, je suis votre homme.

Billet écrit par Thierry Spencer du Sens de la cliente, le blog des professionnelles de la relation cliente et du marketing cliente. ;-)

1 commentaire:

Alma Agudo a dit…

Un merci en retard pour cette note spéciale Sens de la Cliente qui me rappelle une de nos discussions et un projet resté au fond d'un MacBook. :))