21 février 2010

Seth Godin est un gourou et je suis son disciple.

"Linchpin" (le pivot), treizième livre de Seth Godin, vient de sortir. Depuis son premier livre Permission marketing sorti en janvier 1999, je ne rate aucun opus de mon auteur préféré. Conférencier hors pair (voir sur TedXParis celle sur son livre "la vache pourpre"), plume originale, Seth Godin offre aux marketers de la planête une vision inspirante et surtout iconoclaste du marketing.
Source de buzz, sujet de polémique (lire le billet de Laurent à propos de Brands in Public / Squidoo, la société de Godin), Seth Godin s'amuse de cette notoriété et cultive son image de gourou avec application.

Pratiquant le personal branding (son crâne chauve est aussi célèbre chez les marketers que les cheveux de Chabal chez les rugbymen, ou les lunettes et le catogan de Karl Lagerfeld dans la mode), il n'hésite pas à se laisser commercialiser sous forme de figurine en plastique aux côtés de Jésus et Mozart (pour commander la figurine identique à la mienne, cliquez ici).

Ses livres, centrés sur le web marketing dans un premier temps (il a été en charge du marketing de Yahoo), ont vite touché les plus vastes domaine du management et de la vie professionnelle.
Pour Seth Godin, la dernière décennie a été, par ses rebondissements économiques et la montée inexorable du web, une formidable source d'inspiration. C'est le monde dans lequel nous vivons.

Adieu Kotler, bonjour Godin !
Et qu'est-ce qui a changé fondamentalement ces dix dernière années ?
L'organisation des entreprises et le rapport entre celles-ci et leurs clients, un sujet récurrent des livres de Seth Godin.
C'est d'ailleurs le thème que j'ai choisi d'animer lors du Salon Stratégies Client le 17 mars prochain à Paris "Stratégie Clients 2.0 : conduire le changement. Au-delà des innovations technologiques, une remise à plat du marketing et du management des entreprises"  (inscrivez-vous en suivant ce lien).
Les invités avec qui je débattrai seront : 
Pierre Schaller, Directeur de la Relation Client, BOUYGUES TELECOM
Martine Coupet, Directrice du Centre de la Relation Client, DECATHLON
Maryse Mougin, Directrice de la Relation Client, LA POSTE Courrier

Adieu Kotler, bonjour Godin ! Et comme le dit Yan Clayessen dans son dernier et excellent billet, version longue d'un article paru dans Stratégies : "La révolution copernicenne du client arrive donc enfin !".

Une dimension personnelle
Seth Godin parle différemment, et c'est ça qui me plait dans ses livres, d'autant qu'il y a toujours une dimension extrêmement personnelle, une espèce de morale pour chacun d'entre nous et notre façon de nous comporter dans le monde d'aujourd'hui.
"The dip", pour ne citer que ce livre, traitait de la nécessaire adaptation des entreprises dans un nouvel environnement et de la responsabilité que chacun avait dans celle-ci. "Linchpin" nous parle de courage (le sujet du livre de Patrick Mercier "la stratégie du courage") et de liberté (un sujet traité dans l'excellent livre "Freedom, Inc" d'Isaac Getz), deux valeurs indispensables à partager dans l'entreprise et source de différenciation pour une marque.
Pour moi, le Sens du client n'est pas une technique ou une énième doctrine figée dans des carcans usés mais bien un état d'esprit qu'on adopte au sein des entreprises, une façon de voir le monde pour soi et pour ses collègues. Ce livre m'inspire et exprime parfaitement ce que je ressens.
Prenons un billet récent de son blog (disponible en application Iphone) à propos de marketing client intitulé "More, more and more". Il traite du nécessaire abandon des clients que vous n'arriverez jamais à satisfaire. Qui ose parler de cette façon ?

"Linchpin" n'est pas un livre sur le marketing client, c'est un livre qui vous est destiné. Un Linchpin est un pivot, une personne qu'on reconnait par un certain nombre d'attributs, au nombre de sept :
  1. Ils font l'interface entre les membres d'une organisation, d'un réseau.
  2. Ils font preuve d'une créativité unique.
  3. Ils savent gérer une situation ou une organisation de grande complexité.
  4. Ils mènent leurs clients. A ce propos, Seth Godin écrit "(...) chaque personne qui interagit avec un client fait du marketing à la façon d'un leader." ("...every person who interacts with a consumer is doing marketing as leadership" dans le texte).
  5. Ils sont source d'inspiration pour leurs collègues.
  6. Ils ont une connaissance profonde de leur domaine.
  7. Ils possèdent un talent unique.
Je vous invite à lire le billet "Appel à une insurrection des talents" de Marylène Delbourg-Delphis sur le site de son éditeur français Diateino à propos de Linchpin. L'auteur est la traductrice du précédent livre de Seth Godin.
    Alors, êtes-vous un Linchpin ?

    Billet écrit par Thierry Spencer du Sens du client, le blog des professionnels du marketing client.

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    keotag tags:

    5 commentaires:

    Anonyme a dit…

    Moi aussi je suis une fan, je viens de finir le DIP, après la vache pourpre et Tribus, je ne m'en lasse pas !
    Dommage qu'il n'y ai aucun équivallement en France !
    Gaëlle

    Ecommerce Wall a dit…

    Salut Thierry,
    ta culture est impressionnante, merci pour cet article,

    PH

    dominique a dit…

    Merci pour cette analyse très intéressante. LINCHPIN est en cours de traduction et sera disponible en français en avril.

    Voici pour les fans de Seth Godin, un lien vers le commentaire de Marylène Delbourg-Delphis qui a traduit son précédent livre, Tribes, en français :
    http://tinyurl.com/ykvt292

    Dominique Gibert
    Les Editions Diateino

    LaurentB a dit…

    Salut,

    Merci pour la citation ;)
    Je n'ai pas encore lu Linchpin, mais trop bon la figurine.

    JN Chaintreuil a dit…

    Bonsoir Thierry,

    Merci pour ton article que je trouve excellent.
    Grâce à toi, j'ai même téléchargé l'application permettant de suivre le blog de Seth Godin via iPhone.
    Je me suis permis de te citer dans mon article sur Seth et sa conférence qu'il a faite à Anvers. Si tu souhaites intervenir plus en détails, tu es le bienvenu.
    Au plaisir de te lire.