18 mai 2008

Lettres d'insultes, class actions et site d'info : c'est le consumérisme à la française !

Pour illustrer mon propos cette semaine sur le consumérisme à la française, j'ai rapproché trois faits récents qui me font rire ou m'agacent :
- le lancement du site "le point sur la table" créé par l'association de consommateurs CLCV
- le sujet des "class actions" qui est absent de la Loi sur la modernisation de l'économie votée le 27 mai prochain.
- la sortie du livre Lettres d'insultes que je rapproche du rapport du Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi sur les plaintes.

Concernant le nouveau site axé sur l'alimentation (troisième poste de dépenses des ménages), je vois d'un très bon oeil une nouvelle initiative qui a pour but d'informer le consommateur. En l'occurrence c'est très réussi et je vous invite à y surfer. Le dossier de presse fait mention d'une étude sur la publicité sur les produits alimentaires (la pub les laisse indifférents à 34%, ils ont "besoin d'autres informations" à 26%, "ils s'en méfient car elle est souvent trompeuse" à 23% et "elle est utile pour bien choisir" à 16%).
La question que je me pose et qui a le don de m'énerver : pourquoi faut-il taper sur la publicité et le marketing quand on fait un site sur l'information consommateur. Lisez plutôt : "Il devient donc prioritaire de ne plus s'en remettre qu'au marketing pour choisir et acheter" (extrait du dossier de presse), "La pub, nous fait rêver mais surtout dépenser !" (extrait de la page d'accueil) et LSA (un magazine que j'apprécie généralement) N°2042 qui fait un commentaire absurde "(le site)...s'inscrit surtout comme une alternative au marketing". Comme d'habitude en France on oppose des groupes et on suit la théorie du complot (cf mon billet à ce sujet). D'un côté les méchants industriels et les cyniques marketeurs et de l'autres les faibles consommateurs et les associations opposantes. Tout le monde campe sur ses positions, les consuméristes ne savent pas ce qu'est le marketing et les professionnels du marketing considèrent les associations de consommateurs comme des repères d'opposants irresponsables. Pour voir comment on aborde le sujet outre-Manche, jetez un coup d'oeil au site anglais Which ? (numéro un européen des magazines consuméristes avec 700.000 abonnés, alors que Que choisir, en 3ème position, est à 450.000).

Je serais très fâché si la CLCV ne s'était émue cette semaine avant le vote de la Loi de modernisation de l'économie le 27 mai prochain à propos des "Class action" . Le gouvernement enterre encore la Loi sur l'action collective en justice ("class action") promise par Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Luc Chatel. Sans compter le fait que cette disposition figurait dans le rapport de la commission Attali. Lire à ce sujet l'article de 01NET et celui de L'internaute.

Autre sujet qui m'amuse mais qui m'inquiète aussi, c'est l'institutionnalisation de la réclamation en France ou réclamer est devenu un sport national. Je ne peux pas cacher mon amusement à la lecture du livre "Lettres d'insultes", un guide pratique de correspondance institutionnelle et commerciale (lire un extrait). Si vous aimez l'humour décalé, rendez-vous sur le site très drôle et parfaitement réalisé de l'auteur John-Harvey Marwanny. Au delà de la blague, j'y vois une tendance.

Si je rapproche ce livre du rapport du Ministère de ce début d'année, je lis à la fin du baromètre (dans lequel on apprend que les plaintes augmentent de 46%) le plan d'action à mettre en oeuvre et on peut y lire "l'action de groupe" comme évolution législative envisagée. Quelle ironie !

Quel drôle de pays que la France dans lequel on s'amuse des lettres d'insultes, on oppose les consommateurs et les entreprises pendant que nos élus attendent je ne sais quelle révolution ou bien n'aient plus peur d'un quelconque lobby (les opérateurs de téléphonie ?) pour faire passer une Loi qui redonnerait confiance aux consommateurs, ce qui au final serait favorable à leur consommation et par voie de conséquences aux entreprises, donc à l'économie.



1 commentaire:

Gautier Girard a dit…

Excellent article. Juste une petite note pour dire que l'UMP Frédéric Lefebvre a déposé un amendement à cette loi afin d'autoriser les class actions... on verra s'il passe ou non.