16 janvier 2006

Les "clients à la con" (fin de citation)


Voilà de quoi passer un bon moment à propos de notre cher sens du client. Ce site humoristique http://www.clientsalacon.com/dont le nom ne laisse aucun doute quant à la pertinence de son contenu, propose des séries d'anecdotes qui sentent très fort le vécu. Classées en 14 catégories, les meilleures perles de client sont réunies ici pour notre plus grand bonheur.
Il me rappelle cet excellent site américain qui s'appelait "customer sucks" (qui malheureusement n'est plus disponible) et qui proposait le même principe.
Je vois dans ces deux initiatives le symbole de la rebellion contre la tyrannie de la doctrine du client roi. En effet, qui n'a pas douté, lors d'une formation à l'accueil ou en lisant un livre sur le service client, en se disant que tous les beaux discours s'effondrent parfois devant la bêtise abyssale de certains clients ? Ce site est un vrai hommage aux personnes en relation directe avec le client. Pensez aux descriptifs de fonction d'un vendeur et cherchez-y les qualités de sang froid et de patience : vous ne les trouverez pas, et pourtant il s'agit bien de deux fondamentaux de la relation client.
Chaque client est unique et chaque contact avec lui est une expérience imprévisible et difficile à formater.
A la décharge des "clients à la con", pensez aussi à tous les bienheureux marketers (qu'on pourrait affubler du même quaificatif) dans leurs bureaux qui imaginent des offres ou des communications adressées au client sans se soucier de son interprétation et des conséquences en termes d'échanges avec la force de vente.
Les exemples qui me font rire concernent l'informatique et le net (en majorité sur ce site) ; les noms anglo-saxons des produits qu'on ne prend même plus la peine de traduire pour cause de mondialisation de l'offre et le sabir indigeste des notices rédigées par des experts donnent lieu à des situations comiques.
Saluons cette excellente initiative que l'auteur du site "clients à la con" qualifie à juste titre de défouloir pour professionnels.
Par souci d'équité, vous trouverez également une rubrique intitulée "vendeurs à la con"...

2 commentaires:

Frédéric CHARLES a dit…

Est-ce que la thèse serait si forte sans une anti-thèse ? Ferait-on progresser l'électronique des missiles sans l'invention des anti-missiles ? Que serait "la force" sans son coté obscur ?

Ce site est une bénédiction pour tous ceux qui supportent la révolution du client car il permet de se ressourcer pour en revenir plus fort !

Thierry Spencer a dit…

Si vous aimez le côté obscur et la bonne nourriture (terrestre), je vous conseille aussi le site consumériste, écolo et "anti-thèse" www.storewars.org !
May the Farm be with you...